Digital Insurance and Long Term Risk

Chaire dialog

Petit-déjeuner mars 2023

Événement terminé

La date de cet événement est déjà passée

Voir tous les événements

Programme

Mardi 14 mars 2023 | 9h30 – 12h 


RISQUE CLIMATIQUE ET ACTUARIAT

Geoffrey Ecoto, Responsable Actuariat & Provisionnement à la Caisse Centrale de Réassurance

Geoffrey Ecoto réalise une thèse en partenariat avec l’Université de Paris Cité. Intitulée « Modélisation et apprentissage machine learning appliqués aux catastrophes naturelles », cette thèse est encadrée par Antoine Chambaz (MAP5 (UMR CNRS 8145), Université de Paris) et Thierry Cohignac (Directeur adjoint des Réassurances et Fonds Publics, CCR).

Présentation : Éléments pour la prise en compte du risque climatique dans les process actuariels – Zoom sur le risque sécheresse

L’année 2022 a été marquée par une sinistralité exceptionnelle et à ce titre, a confirmé les enjeux que peuvent représenter les risques climatiques en France. En tant qu’acteur majeur du régime d’indemnisation des catastrophes naturelles français, la Caisse Centrale de Réassurance (CCR) est particulièrement exposée aux risques climatiques. Pour cette raison, elle a développé une expertise dans la modélisation des événements naturels via la conception de ses propres modèles Cat.

Basé sur ces derniers, le modèle actuariel pour les risques climatiques élaboré par CCR sera présenté. Ce modèle lui permet d’appréhender ce risque dans les différents process actuariels tels que la tarification, le provisionnement ou encore la modélisation pluriannuelle du compte de résultat.

Les modèles Cat font l’objet d’améliorations continues et en ce sens, une méthode innovante pour la modélisation du risque sécheresse sera également présentée. Ces travaux font l’objet d’une thèse en cours à CCR en partenariat avec l’Université de Paris Cité et sont menés en développant des techniques de machine learning.

Max Popp, Consultant Sénior Services Climatiques EcoAct

Physicien de l’ETH de Zurich, Max Popp a écrit une thèse au Max-Planck-Institute for Meteorology et l’Université de Hambourg sur les transitions de climats chauds dans le contexte des sciences planétaires. Il a ensuite travaillé sur le potentiel de l’habitabilité d’exoplanètes avant de se focaliser sur le climat des tropiques de notre planète et sur le changement climatique.

Après douze ans de recherche académique en Allemagne, aux États-Unis, en France et en Autriche, Max a rejoint EcoAct en septembre 2022 pour renforcer les compétences dans la modélisation des risques physiques liés aux changements climatiques et à la variabilité du climat.

Présentation : Modèles de climats et projections du changement climatique

La présentation aborde le sujet des projections du climat futur à l’aide de modèles numériques : les modèles du climat. Nous présenterons tout d’abord la synthèse des éléments pertinents aux risques physiques dus au changement climatique du rapport du GIEC. Ensuite, le fonctionnement des modèles du climat sera présenté ainsi que la méthodologie des projections et les points d’attentions dans l’interprétation des projections.